lundi 20 octobre 2014

Fragments du journal intime de Dieu - (fragment 2303)





Fragment 2303 — C’est Ève ma préférée. Pendant des siècles l’exégèse mâle s’est acharnée à gommer ça.
Le fruit de la connaissance, c’est elle qui le cueille. C’est elle qui a compris qu’il fallait absolument quitter ce Jardin de fade bonheur et d’ennuyeuse perfection. Elle n’avait aucune envie de passer une éternité aux côtés de cet homme indolent, béat et sans initiative ni charnelle ni intellectuelle.
Par son geste de primordiale désobéissance elle accomplit la transgression qui fonde l’humanité.
C’est Ève qui invente le temps, instaure la connaissance et le désir.
C’est Ève qui trouve la mort et donne la vie — et ce qui fait vivre : le besoin de savoir et l’envie de jouir.
Adam ne fait que croquer la pomme qu’Eve vient d’arracher à l’arbre interdit — mais désormais il va bander et cogiter.
Si Ève n’avait pas désobéi, ils n’auraient pas inventé la roue, si Ève n’avait pas désobéi, ils n’auraient pas transformé la mécanique du coït en un rite d’érotiques délices.
Ma seule intervention dans tout ça, c’était d’interdire. Et l’admirable riposte de la femme m’a épaté.

"Fragments du journal intime de Dieu"
[livre en cours]
 

3 commentaires:

  1. Tu pourras me remercier,
    je renvoie Eve dans son Eden

    Ce benêt d'Adam

    RépondreSupprimer